Décorer son hébergement d’accueil

Décorer et aménager un hébergement d’accueil (qu’il soit de tourisme ou non) se révèlent être à la fois essentiel pour la réussite de l’activité, et complexe à réaliser. Invitée dans la Bande à Servane, sur France Bleu Gard-Lozère, je vous livre quelques conseils pour optimiser et réussir vos locations.

En quoi est-ce difficile de bien décorer son logement meublé ?

Avant de parler décoration, il faut s’imprégner du marché. En effet, prenons pour exemple les logements meublés de tourisme : il faut savoir qu’en 2017, la France proposait 5,5 millions de lits touristiques. Ces meublés classés de tourisme arrivent juste derrière les campings et les hôtels de tourisme avec 440 000 lits !  … auxquels il ne faut pas oublier d’ajouter les chambres d’hôtes, soit 53 300 lits. Vous comprendrez qu’il ne faut absolument pas négliger la concurrence, qui sera d’autant plus présente selon la région concernée. À vous donc de vous démarquer !

Comment se préparer à faire de la location de meublé ?

Il est important de bien définir la clientèle que l’on veut toucher (touristes, étudiants, hommes d’affaires…), afin de comprendre, et d’appréhender ses attentes : repos, confort, bien-être, prendre ses marques au plus vite, se sentir comme à la maison…

Nous savons, ensuite, que la majorité des recherches de location se fait par internet, et que les critères de sélection sont, dans l’ordre, les photos, le prix et les disponibilités. Encore une fois, faire la différence va être la solution gagnante.

Quelles sont les clés d’un aménagement et d’une décoration réussis pour votre hébergement d’accueil ?

Avant de penser au beau, on va s’attacher à l’utile

Favorisez les rangements, car nous préférons tous pouvoir ranger nos effets personnels, plutôt que de les laisser pèle-mèle dans la valise. Privilégiez un mobilier simple, résistant et facile d’entretien. Evitez de mettre du mobilier à valeur sentimentale, au risque de le voir s’abîmer. Ne surchargez pas la pièce en équipements superflus, c’est d’autant plus vrai si la surface est assez réduite.

Travaillons la décoration

Optez pour une déco soignée ! Un studio aménagé avec un mobilier neuf et harmonieux se loue au moins 20% plus cher que celui aménagé avec des meubles dépareillés et de récupération. Le constat parle de lui-même !

Pensez aussi simple et épuré, parce ce que l’ambiance doit plaire au plus grand nombre. N’oubliez pas que les photos que vous mettrez en ligne seront votre meilleur atout.

Pensez aux petits « + » qui agrémenteront le séjour de vos vacanciers, ou locataires. Ils garderont forcément une image positive de leur passage chez vous.

Enfin, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de la décoration : l’investissement de départ, en plus d’être rapidement rentabilisé, comblera vos invités.

Pour écouter le podcast de l’émission, cliquez sur la photo !


Kty.L Décoratrice d'intérieur UFDI Gard dans la Bande à Servane sur France Bleu Gard-Lozère : décorer son hébergement d'accueil

Le Home Staging : l’aide à la vente

 

Le Home Staging, ou valorisation immobilière, est une méthode importée des Etats-Unis. Il définit l’ensemble des techniques utilisées pour préparer un logement à la vente. Invitée dans l’émission « La Bande à Servane » sur France Bleu –  Gard Lozère, je vous parle de cet accompagnement utile pour optimiser la vente de votre bien.

A qui s’adresse le Home Staging ?

C’est une prestation destinée aux particuliers qui vendent leur maison ou appartement et qui rencontrent des difficultés à avoir des visites, et des propositions d’achat.

Elle s’adresse également aux agences immobilières qui sont mandatées par les propriétaires.

Pourquoi choisir de mettre en scène son habitation pour le vendre ?

Le coup de coeur des acheteurs a lieu dans les 90ères secondes de visite. Le futur acquéreur visite son futur « chez lui », et la 1ère impression ressentie est souvent cruciale. Il est donc important de mettre en valeur son bien immobilier pour aider les acquéreurs potentiels à s’y projeter dès leur arrivée.

On le comprend facilement pour un bien habité, et c’est une solution pertinente également pour les logements vides : les meubler et les décorer permet de les rendre plus chaleureux et accueillants. Le visiteur peut s’y sentir rapidement comme chez lui.

Comment s’y prendre, et en quoi consiste le Home Staging ?

Le Home Staging est un investissement  : il y a des règles à respecter, et à ne pas négliger pour le rentabiliser.

Le Home Staging doit être fait sur un bien qui est au prix du marché. S’il aide à vendre mieux, c’est  dire plus vite et avec moins de négociation, il faut garder à l’esprit qu’il ne sert pas à vendre plus cher.

Se faire accompagner par un professionnel est essentiel pour avoir un regard extérieur, et sortir de l’affect. En effet, l’attachement que nous portons tous à notre intérieur nous empêche de rester objectif.

A 80%, le home staging est un travail qui porte sur la décoration. On dépersonnalise le lieu afin qu’il plaise au plus grand nombre. On le présente sous son meilleur jour, c’est à dire : rangé, réparé, propre, et afraichi. On s’attache à corriger au maximum ses points faibles, et à optimiser ses points forts pour le rendre attractif.

L’harmonie les couleurs, la création d’une ambiance chaleureuse, la mise en valeur des espaces et de la lumière, l’amélioration de la circulation, l’agencement du mobilier sont autant d’éléments qui seront améliorés avec le Home Staging.

Les techniques et solutions mises en place pour le Home Staging sont peu coûteuses, et son coût représente en moyenne 1 à 2 % du prix de vente (même s’il n’est pas indexé à ce dernier).

C’est une prestation pour vendre plus rapidement (35 jours en moyenne au lieu de 130 jours sans home staging), et pour vendre mieux (taux de négociation moyen du prix de vente à 3,16% au lieu de 8,7 %)

 

le Home Staging : Kty.L en parle à la radio sur France Bleu Gard Lozère

Pour écouter le podcast de l’émission, cliquez sur l’image !

Sources : statistiques AVEO 2011

Décoration éco-responsable : parlons peinture

Je vous l’ai dit dans ma présentation, en décoration, on en apprend tous les jours. Et forcément, quand on travaille sur le projet déco d’une boutique éco-responsable (elle sera sur Avignon, je vous en parle bientôt), on ne peut que se poser quelques (bonnes) questions sur ses convictions et ses engagements non ? Même si je n’ai pas ma carte de militante active, et si je ne suis pas incollable sur ces sujets, je me sens pleinement concernée, au point de partager avec vous mes réflexions pour envisager une décoration éco-responsable.

La Peinture

Vous en conviendrez avec moi, parmi les matériaux utilisés pour décorer la maison et considérés comme nocifs, la peinture se positionne parmi les 1ers. Puisque c’est l’élément incontournable quand on parle de décoration d’intérieur, je l’ai choisi comme cible pour commencer mon travail de recherches.

peinture et décoration éco-responsable

La peinture traditionnelle

Les peintures dites traditionnelles contiennent des produits toxiques pour notre santé et notre environnement. Sans se vouloir alarmistes,  ConsoGlobe.fr nous dit que, effectivement,   « ce n’est pas très glorieux«  :

  • Ces peintures contiennent jusqu’à 30 g/L  de COV (Composés Organiques Volatiles) : dérivés du pétrole, ils sont utilisés pour fluidifier les peintures. Ce sont donc des particules ou gaz très nocifs qui envahissent nos intérieurs pendant plusieurs mois, allant même jusqu’à imprégner les tissus et moquettes
  • Certains pigments qui apportent couleur et opacité à la peinture sont porteurs de métaux lourds comme le chrome ou le plomb, et sont donc très toxiques même à faible dose.
  • Les pots usagés doivent être impérativement ramenés en déchetterie, car ils doivent subir un traitement spécifique en raison de leur toxicité pour l’environnement.

Donc en décoration aussi, il est bon de prendre conscience de ce que l’on consomme.

La peinture écologique

Ce que j’ai retenu, c’est que, même si elles ne sont pas parfaites, les peintures naturelles sont indéniablement bien meilleures, et nous permettent de nous engager dans une décoration éco-responsable :

  • Un taux de COV (composés organiques volatiles) nettement inférieur, et certaines peintures présentent même 100 % d’ingrédients naturels
  • Donc ne confondez pas peintures « naturelles » et peintures « écologiques », car ces dernières contiennent (à moindre dose) des additifs pétroliers pour garantir un confort d’application, et un temps de séchage réduit. Vous penserez donc à ouvrir les fenêtres pendant quelques jours après application.
  • Ce qui est naturel ne veut pas dire inoffensif pour la santé . « Attention notamment aux terpènes, des hydrocarbures issus des agrumes ou du pin, qui servent parfois de liant : ils peuvent être allergisants. Autre exemple, la chaux. Cette poudre calcaire totalement naturelle peut être irritante. Les pots de peinture en contenant doivent d’ailleurs arborer l’étiquette Xi (un X sur fond jaune, i pour irritant) » – Côtémaison.fr. Pensez à lire les étiquettes
  • C’est l’utilisation de pigments minéraux qui permet d’obtenir les teintes : la palette de choix reste très grande , même s’il vous faudra donc oublier le rouge vif ou le vert pistache, au risque d’être déçu par le résultat.
  • Comme elles dégagent peu d’odeur, vous aurez moins de maux de tête lors de l’utilisation
  • Et autre avantage, vous pourrez jeter les pots avec les déchets ménagers

L’autre solution serait peut être de fabriquer soi-même sa peinture écolo ? Qu’en pensez-vous ? Si vous vous lancez, n’hésitez pas à me faire un retour pour partager votre expérience de décoration éco-responsable !

 

Pour aller plus loin :

http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/environnement/composes-organiques-volatils/quest-ce-que-cest

https://www.consoglobe.com/peinture-naturelle-meilleure-cg

http://www.cotemaison.fr/peintures-carrelages-papier-peint/peintures-bio-ce-qu-il-faut-savoir-avant-de-les-adopter_10473.html

http://www.cotemaison.fr/peintures-carrelages-papier-peint/fabriquez-vous-meme-votre-peinture-ecolo_5805.htm

 

Décoration : meubles, décapage et aérogommage

La décoration oui : mais avant d’en arriver là …

J’ai testé pour vous l’aéro-gommage.

kty.L-décoratrice-d'intérieur-gard-vaucluse-hérault-bouchesdurhôneCe matin, la décoration rencontre la brocante ! C’est en tenue de chantier que je me suis rendue chez Sandrine, à Villeneuve-les-Avignon. Vous savez, Sandrine, c’est la Serial Chineuse de Brocante & Co.
Je peux vous dire que Sandrine, en plus de la chine,  assouvit pleinement sa passion des meubles, puisque brevet professionnel d’ébénisterie en poche, elle fait également du décapage de meubles. Vous voyez où je veux en venir ?

En décoration, je rencontre souvent des clients confrontés au dilemme suivant : ils souhaitent refaire la décoration de leur intérieur, mais ne veulent pas pour autant se séparer des meubles anciens, auxquels ils sont affectivement attachés, car souvent issus de l’héritage familial.  La solution consiste alors à leur donner un « coup de jeune », et on pense donc décapage.

Par contre, on oublie très rapidement  le papier de verre lorsqu’il s’agit de s’attaquer au bahut 5 portes de Grand-mère Léonie !

Et c’est là qu’intervient Sandrine, et le procédé qu’elle a choisi d’utiliser : l’aéro-gommage. Ça consiste à projeter un abrasif naturel à l’aide d’air comprimé pour décaper ou nettoyer des surfaces.
Sandrine avait justement des essais à faire pour décaper les meubles d’une cliente.

Je partage avec vous l’expérience

En tenue, elle aussi, matériel en main, elle est prête à assurer sa mission !

Ça a l’air simple comme ça, mais ne vous y méprenez pas : c’est un métier.  Il faut déjà savoir reconnaitre, malgré des couches successives de cire, vernis, peinture… le type d’essence du bois, choisir ensuite le granulat adapté,  convenir de la pression de l’air comprimé adéquat, vous l’aurez compris : rien n’est laissé au hasard.  Et au-delà des aspects techniques, Sandrine, véritable passionnée, s’engage à respecter le travail d’ébénisterie, consciente que ce savoir-faire c’est notre patrimoine.

Bravo Sandrine pour ton travail et tes engagements, et merci pour cette très belle démonstration : je suis bluffée !

Retrouvez Sandrine sur https://brocanteandco.com/

Enregistrer

Le Papier Peint pour faire le mur

Ni relégué au placard et étiqueté ringard, ni outil servant de cache misère, le papier peint est l’atout déco de la maison : original et singulier, il apporte « la touche » qui rend votre intérieur unique. Personnellement je n’hésite pas à profiter de lui :

Graphique, floral, panoramique, à effets de matières ou en trompe l’oeil : le plus difficile reste de le choisir. Mais avant, apprenons à mieux le connaître.

D’où vient-il ?

On utilise l’expression « papier peint », mais il faut savoir que « le papier peint n’est pas peint ! Depuis le 18e siècle, il est imprimé selon un processus d’abord artisanal, qui devient industriel avec la mécanisation au 19e siècle. » (MPP – Musée du Papier Peint).
Les procédés de fabrication sont devenus de plus en plus techniques, pour permettre d’imiter la plupart des matériaux.
Des effets obtenus, aux couleurs et motifs représentés, les fabricants l’ont fait évolué pour répondre à nos attentes, et les designers et artistes contribuent à l’ancrer dans l’air du temps.

 

Choisissons le papier peint qu’il nous faut

On vous propose 4 types de papiers peints prêt à poser :

* le papier peint traditionnel qui est l’un des moins épais. Il utilisé pour les pièces où il y a le moins de passage (chambres et salons)
* le papier peint vinyle, qui grâce à une fine couche en PVC, est rendu imperméable, et donc lessivable. Résistant à l’humidité, il est donc tout naturellement destiné aux pièces humides (cuisines et salles de bains) et/ou salissantes (chambres d’enfants)
* le papier peint expansé se veut lui plus épais, vous et offre des effets de matières. Il permet, en autre, de masquer les imperfections des murs.
* L’intissé se compose de 2 couches de papier : l’une imprimé et l’autre déjà encollé. Plus épais et donc résistant, il convient au pièce de passage (couloirs). Il est plus facile à poser, puisqu’il suffit uniquement d’encoler le mur.

 

Définissons la couleur et le motif

Si nos choix en matière de décoration sont portés par nos coups de coeur, quelques informations utiles permettent d’éviter les erreurs.
Le papier peint permet de jouer avec notre perception de l’espace et de la lumière : une pièce exposée au nord, donc plutôt sombre, sera égayée par un papier peint aux couleurs chaudes. Les couleurs claires apportent de la profondeur à la pièce. Les couleurs sombres, au contraire donnent la sensation de rapprocher les murs.
Les rayures verticales donnent l’impression d’une plus grande hauteur sous plafond. A l’horizontal elles allongent le mur.
Les macros motifs, très tendances, sont assez forts et peuvent vite devenir étouffants s’ils sont utilisés en total look dans une pièce. Il vaut mieux les utiliser sur un seul mur, ils donneront alors du style à la pièce et mettront en valeur le mobilier.

 

Soyons pratique

Comment calcule t’on le nombre de rouleaux à acheter ?
Périmètre de la pièces, papier uni ou à motifs, donc chutes…
A vos calculettes !…
Non il y a plus simple maintenant : les calculatrices déco !

http://www.marieclairemaison.com/,calculatrice-pour-papier-peint,200288,273860.asp

Faites attention à prendre tous les rouleaux du même bain de fabrication pour éviter les variations de couleurs. Et choisissez la colle en fonction du type de papier peint : condition sinéquanone pour éviter les mauvaises surprises (cloques, vieillessement prématuré du papier peint…)

Pensons à la planète

Les différents acteurs du papier peint se sont engagés en faveur du recyclage au sein d’une stratégie écologique globale, et depuis de 1er janvier 2011 le marquage « CE » est devenu obligatoire pour les rouleaux de papiers peints produits en Europe.

 

Voilà vous êtes prêts à « faire le mur » ! Moi c’est fait : papier peint décoration salon

Pour aller plus loin :

Des décors enchanteurs…

http://www.association-promotion-papier-peint.com/de-l-arbre-au-papier-peint.html

http://www.futura-sciences.com/maison/questions-reponses/decoration-existe-t-il-papier-peint-ecologique-4818/

Et la couleur gagnante pour 2017 est…

Nous le savons : nous vivons les derniers jours de 2016. Et de la même manière que nous allons quitter Iris Mittenaere, la Miss France 2016, pour en accueillir une autre, nous nous apprêtons à abandonner  le « Rose Quartz » et le mauve « Serenity », qui coloraient 2016, pour découvrir la couleur 2017.

Nous allons nous mettre au vert

La couleur de l’année 2017 se nomme …

couleur vert décoration
Couleur de l’année 2017 Pantone®

 

Greenery est « une nuance fraîche, pleine de zeste, entre le jaune et le vert, qui évoque les premiers jours du printemps quand la nature verdoie, revit, se restaure, se régénère », explique Pantone.

« Si Serenity et Rose Quartz, couleurs Pantone de l’année 2016, exprimaient le besoin d’harmonie dans un monde chaotique, Greenery émerge en 2017 pour nous offrir l’espoir auquel nous aspirons tous dans un paysage socio-politique tourmenté. Satisfaisant notre désir croissant d’unité, régénération et revitalisation, Greenery symbolise cette reconnexion que nous recherchons avec la nature, avec autrui et avec un objectif plus grand », décrypte Leatrice Eiseman, directrice exécutive du Pantone Color Institute.

Voilà de quoi être résolument positif et optimiste !

Comme l’a défini Johann Wolfang von Goethe (1749-1832), dans son Traité des Couleurs, le vert est la « couleur de la nature« , il est « signe d’espoir et de renaissance »

Je trouve l’argument suffisamment séduisant pour l’intégrer à nos futurs projets de décoration : 2017 sera Greenery sur un mur, sur un meuble ou en petites touches dans notre nouvelle ambiance intérieure.

 

Pour aller un peu plus loin : savez-vous comment se décide la couleur de l’année ?

Comment naît la couleur de l’année Pantone ?

« Le processus de sélection de la couleur de l’année nécessite une mûre réflexion et une analyse des tendances. Pour parvenir à la sélection chaque année, les experts de la couleur Pantone du Pantone Color Institute sillonnent le monde à la recherche de nouvelles influences chromatiques, du secteur des divertissements et de la production cinématographique, en passant par les collections de l’art du voyage et les nouveaux artistes, la mode, tous les secteurs créatifs, les destinations touristiques en vogue, ainsi que les nouveaux modes de vie, les façons de jouer et les conditions socio-économiques.
Les influences peuvent également naître du progrès technologique, des matériaux, des textures et d’effets qui influent sur les couleurs, des plates-formes de réseaux sociaux, voire même des futurs événements sportifs sur lesquels seront rivés les yeux du monde entier. Depuis 17 ans, la couleur Pantone de l’année influence la tendance en matière de développement de produits et influe sur les décisions d’achat dans de nombreux secteurs, tels que la mode, le design industriel et d’intérieur, mais aussi la conception graphique et le conditionnement des produits ».

https://www.tollens.com/particuliers/conseils-et-couleurs/nuancier-couleurs/couleur-de-l-annee-pantone-2017